Avez vous le droit de licencier un salarié qui a menti sur son CV ?

OUI, tout à fait 

Vous pouvez procéder au licenciement d’un salarié qui a menti sur son CV si cet élément mensonger a été déterminant dans votre décision de le recruter.

Exemple:

la personne ment  sur son expérience professionnelle, dissimule volontairement la réalité de sa situation professionnelle, invente une fonction chez un confrère en sachant que cela peut faciliter son recrutement… Ces manœuvres dolosives justifient un licenciement pour faute grave car l’expérience professionnelle, malheureusement mensongère, a été déterminante dans le recrutement du salarié.

Les informations demandées, sous quelque forme que ce soit, au candidat à un emploi ne peuvent avoir comme finalité que d’apprécier sa capacité à occuper l’emploi proposé ou ses aptitudes professionnelles.

Ces informations doivent présenter un lien direct et nécessaire avec l’emploi proposé ou avec l’évaluation des aptitudes professionnelles.

Le candidat est tenu de répondre de bonne foi à ces demandes d’informations.

Code du travail – Article L1221-6

Publicités

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Entrez Captcha ici : *

Reload Image

Régler les options ci dessous ou Cliquer ici pour refermer